Amristar et son temple d?or du 9 au 14 janv
 
  
     

Amristar et son temple d?or du 9 au 14 janv

Amritsar, Inde le 14/01/2017

Amristar et son temple d'or du 9 au 14 janv

 

Amritsar se situe dans l'état du Punjab sur la frontière pakistanaise au Nord-Ouest de l'Inde. Nous avons très vite remarqué le contraste entre le centre-ville d'Amristar et les petites ruelles qui l'entoure. Le centre se compose de belles places publiques, de d'imposante statues, de larges avenues quasi piétonnes. Les façades des bâtiments sont blanches et les rues propres et calmes comme nous l'avions encore jamais vu en Inde. L'autre partie de la vie est beaucoup plus bruyante. Envahies par les tuktuk, les ruelles sombres grouilles de monde. Les façades des maisons sont bien décrépies et les rues pleines de déchets. A Amristar on croise principalement des hommes avec des turbans de différentes couleurs, appelés Sikhs, car la ville est surtout connue pour son temple d'Or qui représente le symbole suprême de la religion Sikh. 

Quelques mots sur cette religion : Le Sikh est la quatrième religion la plus pratiquée en Inde, l'Hindouisme (82 % de la population), suivie de l'Islam (12 %), du Christianisme (2,3 %), puis du Sikhisme 1,9 % et enfin du Bouddhisme qui ne représente que 0,75 %. Ces fidèles sont essentiellement regroupés dans le nord de l'Inde.  C'est une religion fondée à la fin du XVème siècle par un gourou nommé "Nanak" qui croyait en l'égalité et non pas au système de castes, ce qui était peu commun pour l'époque. Grosso modo, Nanak ne se retrouvait ni complètement dans l'Hindouisme, ni complétement dans l'Islam. Il prit donc ce qu'il estimait de bon dans ces religions, mixa le tout en rajoutant sa touche personnelle, et cela donna le Sikhisme.

Les Sikhs se considèrent comme une race de saints-soldats, et ne peuvent toucher ni à l'alcool, ni à la drogue, ni au tabac. On les reconnait à leurs grands turbans (du moins pour les hommes) enveloppant une longue chevelure qu'ils ne coupent jamais, et à leur barbe. Ces cheveux et cette barbe symbolisent la sainteté. Ils sont aussi tenus de porter un caleçon (symbole de modestie), un "kirpan" (sabre ou épée symbolisant le pouvoir et la dignité) et un bracelet d'acier symbolisant leur courage. Bien sûr, de nos jours il n'est pas toujours facile de se balader dans la rue avec un sabre ou une épée, alors la plupart des Sikhs portent un pendentif muni d'un mini canif, ce qui est quand même plus pratique !

Et ce sont donc les Sikhs qui ont construit la merveille d'Amritsar :  le Temple d'Or.

 

Le Temple d'Or

Ce magnifique temple recouvert d'or, fut construit au 16ème siècle. Il est spectaculaire et l'ambiance qu'il y règne est unique. Le temple est entouré d'un bassin (dans lequel les sikhs viennent se purifier) et de bâtiments construits en marbre. La religion Sikh étant basée sur le partage et la justice, quiconque se rend dans l'un de ses Gurudwara (Temple Sikh) se voit offrir le gîte et le couvert s'il se souhaite. Ainsi, près de 100000 repas sont servis gratuitement chaque jour au temple d'Or et il est possible d'y dormir. Des milliers de personnes viennent travailler bénévolement chaque année pour assurer la logistique dans le temple. Nous avons pris deux repas dans le temple. Nous avons fait la queue, on nous a donné des couverts puis nous nous sommes assis à côté de centaines de personnes. Plusieurs personnes sont venues remplir notre assiette, lentilles, riz, légumes... tout était succulent ! Nous avons pu voir les cuisines et les énormes casseroles où mijotent les plats, les tas gigantesques de légumes fraîchement épluchés sous nos yeux, mais aussi la tonne de vaisselles lavés à la chaîne.... Une vraie industrie très bien organisée ! Nous avons adoré ce moment de partage.

Mis à part ces repas la vie autour du temple est très animée. Les pèlerins viennent se purifier dans le bassin, prier, faire des offrandes... Il s'y passe toujours quelques choses. Nous passons de belles journées à déambuler autour du bassin et regarder la vie qui s'y déroule. À la tombée de la nuit tout s'illumine et c'est encore plus beau. 

 

 

Jallianwallah Bargh

C'est un jardin situé au cœur d'Amritsar dans lequel se trouve un monument en mémoire des victimes du massacre d'Amritsar de 1919. En réponse à des violence meurtrières de la part de partisans de Gandhi sur des civils européens, les soldats du Raj Britannique avaient ouvert le feu lors d'un rassemblement politique Gandhien qui se déroulait à cet endroit précis. Les violences ont duré trois jours faisant plus de 400 morts. Cet évènement est considéré comme déclencheur de la chute du Raj Britannique. Une première étape dans la marche pour l'indépendance de l'Inde qui surviendra en 1947. Aujourd'hui le jardin, est un lieu de mémoire paisible où l'on se rend pour rendre hommage aux victimes. 

 

 

Délire frontalier

Amritsar a également été pour nous l'occasion d'assister à un show peu commun. Attari est l'unique poste frontière Indo-Pakistanais, point de passage obligatoire entre ces deux pays. C'est la frontière la plus surveillée au monde.

Et chaque soir au coucher du soleil se déroule l'étrange cérémonie de clôture de la frontière. Et quelle cérémonie ! Des soldats de part et d'autre du poste frontière ont pris l'habitude de profiter de la fermeture des portes pour procéder à une démonstration de force et de fierté patriotique. Tous les soirs, des milliers d'Indiens viennent s'installer dans des tribunes côté indien, et des Pakistanais non moins nombreux, dans les tribunes côté pakistanais, pour encourager dans une ambiance de stade de foot les soldats de leur armée.

On rejoint cette frontière en tuktuk que l'on partage avec une famille indienne. À notre arrivée les Indiens munis de drapeaux et de maquillage aux couleurs de leur pays sont surexcités. On assiste à la relève des gardes côté Indiens mais dans une tribune réservée aux touristes.

C'est un vrai spectacle haut en couleurs, où les deux pays affichent leur rivalité sur un air festif. Les femmes et hommes des tribunes indiennes chantent et dansent, tout comme les pakistanais de leur côté. C'est bien entendu à celui qui criera le plus fort. C'est du délire complet. Quant aux gardes leur numéro est à mourir de rire... Un moment super sympa, auquel il faut vraiment assister :)

 

Conclusion 

Amristar nous a vraiment plu. Le temple d'or est aussi magnifique que le Taj Mahal et surtout très vivant. La frontière indo pakistanaise nous aura beaucoup amusé. C'était encore une occasion de voir que les indiens ne sont pas les derniers en ce qui concerne les moments festifs.

Et puis on en a appris un peu plus sur ces hommes aux beaux turbans, les Sikhs, que l'on croise depuis notre arrivée dans le pays.

Il est maintenant l'heure de quitter Amristar pour rejoindre la ville de Rishikesh.

 


 

Commentaires



Autres récits de voyage