Dernière étape en Inde Delhi du 19 au 23 janv
 
  
     

Dernière étape en Inde Delhi du 19 au 23 janv

New Delhi, Inde le 23/01/2017

Dernière étape en Inde Delhi du 19 au 23 janv

 

Ce n'est pas sans une certaine appréhension que nous arrivons à Delhi... Au vus de nos deux courtes expériences passées dans la capitale, et de tout le mal qu'on a pu entendre sur cette ville si on avait pu éviter Delhi on l'aurait fait. Mais notre vol pour le Myanmar est dans trois jours alors quoiqu'il arrive nous allons essayer de profiter de nos derniers jours en Inde.

 

Delhi 


Capitale du pays, Delhi est une ville qui regorge de contradictions, à l'image de l'Inde. Il y a quelque chose d'exceptionnelle qui se dégage de cette capitale harmonieuse malgré sa diversité qu'elle soit religieuse, économique ou encore architecturale... 

D'un côté, on trouve New Delhi avec une population relativement aisée, et de l'autre : Old Delhi avec ses ruelles étroites et animées qui ressemblent à l'imagine plus traditionnelle des cités indiennes. 

Plusieurs quartiers juxtaposés forment la capitale, chacun ayant sa propre histoire et son identité. 

 

Notre arrivée 

 

L'hôtel que nous avons choisi se trouve dans un quartier plutôt touristique où se mêlent dans une artère principale, petites échoppes, restos, marchés, tuk tuk et vie locale. Loin de l'image moderne qu'on s'était faite de Delhi, les rues sont poussiéreuses, les scènes de vie authentiques et les vaches toujours aussi présentes. On s'est aussi aperçu que notre hôtel se situait à quelques pas de l'agence dans laquelle on avait atterri après notre trajet en train de Varanasi. On retourne voir le gars qui nous avait organisé notre trajet jusqu'à Manali en taxi. Le fait de lui dire en face que c'est un "voleur" nous à quelques peux soulager. Il s'est trouvé des excuses, nous a offert un chai... allez l'histoire est presque oubliée...

 

 

Delhi : chaos, pollution, brouhahas et sollicitations des indiens 

 

On retrouve l'Inde telle que nous l'aimons. Désordonnée, bruyante, sale, vivante et colorée. On est à mille lieux de l'image noire qu'on s'était faite de la capitale. Très vite on se sent à l'aise au milieu de ce désordre très bien organisé. Les Indiens sont comme à leur habitude très avenants. Tous les trois mètres on nous sollicite, on vient nous questionner, nous photographier... Sachant que l'on part bientôt, on profite de chaque instant, on s'imprègne de chaque sourire. Si vous saviez à quel point on vous aime, vous les Indiens. Toujours souriant et le regard bienveillant !! Vous allez nous manquer, c'est certain.

 

Nos visites :

 

Le temple Lotus:

Nous débutons notre journée par la visite du temple Lotus. Ce temple Bahaï en marbre blanc reproduit la forme d’une fleur de lotus. Les deux grands principes du bahaïsme sont le refus des préjugés et la paix universelle. C'est endroit très agréable nous fait penser à l'opéra de Sydney sauf qu'ici on est au milieu de centaines d'indiens. Telles deux stars nous prenons la pause avec pas mal de jeunes qui viennent nous demander des selfies. 

 

Le fort rouge:

Nous allons aussi nous balader autour du Fort Rouge, héritage de l'empire Moghol. 

Cet édifice est un lieu fort, symbole de l’indépendance du pays où flotte avec fierté le drapeau indien.

 

New Delhi:

Nous traversons en tuktuk le New Delhi, avec ses larges avenues et ses innombrables rond-point. Ce côté très propre de la ville abrite essentiellement les administrations du pays, des boutiques et des restos de luxe, la bourgeoisie et les fonctionnaires de Delhi. Sans grand intérêt pour nous, nous ne faisons qu'y passer, sans nous y attarder.

 

La grande mosquée :

La Jama Masjid dite aussi la grande mosquée de Delhi, est la plus grande mosquée de l'Inde, elle peut accueillir 25 000 personnes. Construite entre 1644 et 1656, elle est revêtue de grès rouge. Elle se compose d'une grande cour pavée et surhaussée sur laquelle donnent trois hautes portes, une sur chaque côté. 

Après avoir galérer un moment pour y accéder (le gars de l'entrée nous interdit l'accès car nous ne voulons pas payer la taxe liée aux appareils photos. On a beau lui dire qu'on ne veut pas prendre de photos ils s’énervent et nous barre le chemin. On va se plaindre aux gardes de l'entrée qui nous escortent jusqu'à l'intérieur). On prend le temps d'admirer cet imposant édifice et l'ambiance qui y règne à l'intérieur.

 

 

 

Old Delhi :

Cœur historique de la ville, Old Delhi grouille d’activités, comme souvent dans les grandes villes d’Inde. Véritable labyrinthe de ruelles étroites animées et colorées, bordées de bâtiments en ruine, de temples et mosquées magnifiques. C’est le vrai bordel dans cette partie de la ville mais on aime ça. Très populaire, c’est la partie de la ville la plus intéressante pour s’immerger dans la culture indienne.

Lorsque l’on fait ses premiers pas en Inde, Old Delhi, doit être vraiment très éprouvant. Pour nous qui terminons notre voyage par la capitale, ces ruelles noires de monde sont habituelles : quartier bruyant, pollué, circulation terrible, absence de trottoirs pour la majorité des rues, et on en passe. Sur la route, on peut apercevoir des piétons, des pousse-pousse, des voitures, des tuk tuk, des vaches mais aussi au milieu de ce désordre, des vendeurs de chaï, posés au milieu de cette agitation, des fils électriques qui pendent dans tous les sens, des cireurs de chaussures... C'est le stress permanent et pourtant on se sent si apaisé. 

 

Chandni chowk:

C’est l'artère principale de Old Delhi. Elle se situe dans le prolongement du Fort Rouge de Delhi. C’est le cœur de l’Old Delhi, le cœur commerçant.

Tout au long de Chandni Chowk, on trouve de nombreux commerces et bazars regroupés par thématiques : épices, saris, fruits... Comme souvent en Inde, on se rend compte que ce chaos est plutôt bien organisé. 

 

Tatouage au henné 

Les indiennes raffolent de tatouage au henné, leurs mains et leurs pieds sont recouverts de superbes motifs. Sandrine s'en fait faire un avant de partir, histoire d'emporter avec elle pour quelques jours un peu de l'Inde... Le gars qui nous accoste est malin, il propose des tatouages pour trois fois rien ce qui nous étonne car ces réalisations sont superbes et puis une fois terminé il nous dit :" ah mais non ça c'est le prix du centimètre carré !! Le tien vaut ce prix multiplié par 17 » !!! Après une longue négociation nous nous en sortons plutôt bien et le tatouage est magnifique ! Sacrés indiens !!

 

 

L'heure du départ à sonné 

 

On pourrait encore vous parler des heures de tous ces sourires qui nous ont été adressé pendant ces 3 jours, de tous les gens qu'on a côtoyé, de tous ces enfants qui nous ont touché... mais il est temps pour nous de quitter le pays...On ne vous raconte même pas comme on est triste de laisser tous ces beaux moments derrière nous. 

En début de soirée, on retourne à l'hôtel récupérer nos sacs et on prend un taxi pour rejoindre l'aéroport. En chemin on s'imprègne une dernière fois de chaque image qui défile sous nos yeux. Et puis ça y'est cette fois c'est bien terminé, "pan", le tampon de sortie du pays est inscrit sur nos passeports... Bye bye l'Inde. 

 

 

 


 

Commentaires



Autres récits de voyage